Le lapin comme cadeau de Pâques

Les jeunes enfants se développent parfois de manière supersonique. En août, j’ai écrit que notre souris est manifestement heureuse sans aucun souhait et que même dans le rayon des jouets du Kaufhof, elle préfère utiliser l’escalier mécanique plutôt que de choisir un cadeau. En septembre, elle a rejoint le nouveau groupe de garderie. Celui avec les grandes filles et leurs barbies, les reines de glace et les licornes. Quand mon fils de trois ans est rentré pour la première fois à la maison et a dit : “Je veux un monstre défoncé”, j’ai su : une époque touche à sa fin ET je ne suis pas prêt !

Mais cela ne sert à rien. Ma souris est devenue une vraie fille qui porte une couronne à la maison, depuis une visite au département du carnaval il y a huit semaines et qui répond à la question sur sa couleur préférée “Paillettes ! Après tout. Nous avons, donc, quelque chose en commun. Je suis plus inquiète pour mon mari, qui est déjà sur les starting-blocks pour lui apprendre à jouer au football. Je la vois déjà courir sur le terrain de foot dans sa robe de princesse fluide et s’embourber dans la boue avec ses petites chaussures en cuir verni…

Mais maintenant, Pâques approche à grands pas. Quand j’étais enfant, nous avions des œufs colorés et un lapin en chocolat. Aujourd’hui, des semaines auparavant, des parents se demandent avec quels biens terrestres on pourrait faire plaisir à notre petit. Si vous lui demandez vous-même, beaucoup de mots sortent de sa bouche. Parmi eux, à ma légère horreur, “Barbie en robe d’équitation avec cheval et bride rose”. Je lui ai promis ce duo de rêve dès qu’elle dormira toute la nuit seule dans son lit, puis se penchera en arrière et se détendra. Cela peut encore prendre un certain temps !

Un lapin comme cadeau 

Oui, et puis il y a deux semaines, un souhait a surgi qui était déjà à l’ordre du jour avant Noël. Un lapin ! Ma fille était convaincue que le lapin de Pâques viendrait AVANT l’enfant Jésus, qu’il allait neiger et que les œufs se trouveraient dans la neige. C’est beaucoup plus facile, si coloré sur le blanc. Dans ce contexte, elle m’a demandé à l’époque d’écrire le mot “lapin” sur la liste de souhaits pour l’Enfant Jésus. Et il y en avait en fait un sous le sapin de Noël. Un petit, gris, avec un bonnet de Noël.

Elle s’est, également, bien comportée, mais apparemment ce n’est pas encore le cas, car maintenant, elle commence une nouvelle tentative avec le lapin de Pâques. Donc, selon la devise : “Si quelqu’un est au courant…” Maintenant, je pourrais bien sûr prendre mon cœur à deux mains et faire entrer un vrai lapin de Pâques avec de nombreux accessoires dans l’appartement sans poils, jusqu’ici si agréable. Mais d’une certaine manière, je ne le veux pas. D’une part, nous avons non seulement un père et une grand-mère allergiques, mais peut-être aussi un enfant allergique et je ne veux pas briser le cœur de ce dernier uniquement parce que Puki doit partir peu de temps après avoir emménagé.

D’autre part, je me souviens très bien de la première rencontre de notre souris avec un bébé lapin. D’accord, à l’époque elle n’avait qu’un peu plus d’un an, mais le lapin a, maintenant, besoin d’un soutien à vie et j’ai évidemment un traumatisme. Il y a deux semaines, nous étions dans la même ferme et il y avait toujours des lapins à caresser. Cette fois-ci, elle l’a fait avec beaucoup de soin et de douceur… Néanmoins, et Google est d’accord, trois ans, c’est trop jeune pour un animal de compagnie.

Je ne suis pas encore prêt

Hier, quand ma tante m’a appelé pour me demander mes vœux de Pâques, je me suis surpris à dire : “Un lapin en peluche comme ça, ce serait bien”. Certains ressemblent à la réalité. Elle a rappelé quelques minutes plus tard. “Il y a ce lapin avec une veilleuse et un battement de cœur. “Je suis sûr qu’elle passera la nuit avec eux.” J’ai pensé à une nuit tranquille, une place dans le lit conjugal, une couverture pour moi tout seul. Et puis j’ai pensé à la Barbie Rider que j’avais promise et j’ai dit : “Oh, une normale fera l’affaire.” Je ne suis pas prêt…

“Joyeuses Pâques !”

Boissons spéciales réveillon qui ont le gout de la fête
Le cacao, utilisé sous différentes formes en Europe